Cintre de collection

France Bruyère fondatrice de la marque Alphanger interroge Vincent Rouillot pour la conception de ses cintres.
Le concept c’est «d’offrir un cintre». Une pastille interchangeable peut accueillir votre signature, votre nom est au centre du cintre, vous pouvez écrire un message, une déclaration… l’objet devient personnalisable.
Le cintre est en bois, la chaleur de cette matière vous incite à vous en servir.
C’est un objet qui devient le décor de votre maison, vous montrez vos habits et vous affichez votre cintre, accessoire indispensable pour ceux qui prennent soin de leurs vêtements.
Les esthètes sont à l’honneur en Savoie.

LE DESIGN C’EST UTILE
Au cœur du processus design, le scénario d’usage est toujours à l’honneur. La marque Alphanger sort les cintres du placard. L’accessoire s’expose et devient un outil fonctionnel à porté de la main.
Le designer Vincent R. travaille sur l’ornementation de la pastille et aussi la patère, le site en ligne propose un large choix de décor pour différencier l’objet.

Voir la e-boutique

LE DESSIN DU CINTRE
Les premiers cintres ont été en bois. Nous avons voulu retrouver l’origine de cet objet. En même temps, nous avons retracé ses formes avec un esprit contemporain, c’est un objet moderne qui parle du passé. Nous avons voulu faire un nouveau standard. Pour visualiser cette nouveauté Vincent design dessine à la main les premières versions. Après plusieurs esquisses, la mise en place du vêtement a été favorisée par l’ajout d’épaulettes. Innovation importante avec ses pièces de cuir façonnées à la main sur chaque cintre. L’objet s’inscrit pleinement dans l’histoire du vêtement, il peut même être sur mesure par des matières traditionnelles comme du feutre ou plus excentrique de la fourrure.